Je ne suis pas Nicolas Sarkozy... Depuis 2007.
(2016 : mais je suis également candidat aux présidentielles)

Discours, interviews, chansons de Nicolas Sarkozy. Naturellement de la parodie...
Et toujours une once de vérité ?!

Abonnement gratuit
à la chaîne youtube
Ternoise Parodies Sketchs...
 
Novembre 2016 : Sarkozy Candidat


Naturellement, je suis candidat. Quelqu'un m'a dit : vous m'avez tellement regretté, passionnément...
Cinq ans de regrets, ça crée une attente, forcément.
Vous m'attendiez : je suis là. Pour servir la France. Pour sauver la France. Tout, tout, tout, pour la France.

Je vais la dire la vérité aux françaises et aux français : on vous ment pour essayer de me discréditer, chaque jour une affaire, on m'invente des amitiés suspectes. Vous m'imaginez avoir dormi sous une tente avec Kadhafi ?
(mon site de candidat : www.candidat.info ;
hé oui ! Ce n'est pas le sien ! vous pouvez vérifier !)


Vous imaginez les présidentielles sans moi ? C'est la porte ouverte aux Mélenchon et aux Le Pen. Moi absent de ce rendez-vous historique, c'est l'entrée possible des extrêmes à l'Elysée, ou d'un Président élu par dépit. Un Flamby décoiffé, ça suffit.

Le Parti Socialiste présentera son candidat. Je vais lui donner un conseil. Dans son état, le meilleur, c'est Michel Rocard.
Oui, madame, il est mort. Et le PS, il est comment ? Après la pilule François Hollande et sa Ségolène rentrée par la fenêtre alors que nous lui avions fermé la porte ?

Les électeurs de gauche, les Républicains de gauche, voteront pour moi, quand j'affronterai la blonde de son père. Vous me direz, ils voteraient également pour Filllon, Juppé, Bayrou, et pourquoi Rama Yade, le Maire ou Copé ?
Soyons raisonnable : vous imaginez Alain Juppé à l'Elysée ?
Je le connais. Il a été mon Ministre des Affaires Etrangères. Ces affaires lui étaient complètement étrangères. Je devais faire tout le boulot. En France, à l'étranger. Eh oui, je mouillais la chemise.

Fillon, faut-il vraiment régler le cas Fillon ? 5 ans mon premier ministre ! Qui mieux que moi connaît son incompétence ? Je vais vous le dire pourquoi il fut mon 1er ministre : quand un président préside vraiment, le 1er ministre n'est qu'un facteur, entre lui et les ministres chargés d'appliquer la politique décidée à l'Elysée.
Fillon, c'était le facteur parfait, bien habillé, bien coiffé. Mais si on cherche un facteur pour l'Elysée, attention Besancenot va revenir. Et les timbrés. J'en connais. Nous en connaissons. Nous sommes d'accord.
Ma première mesure sera symbolique : je réformerai la gouvernance : avec Internet, avec les mails, plus besoin d'un facteur entre moi et les ministres. Je vous le promets : je supprimerai la fonction de Premier Ministre.

Modestement, je vais vous le dire : je suis le Président qu'il faut à la France. Je dirai même : l'échec m'a bonifié. Comme tout bon vin, comme tout bon gaulois.
J'ai l'impression qu'après cinq années de réflexions, je vais rentrer chez moi, où en six mois j'aurais rétabli la situation. Je vous le promet ; fin 2017 la France sera redevenue la France. Au karcher là où il le faut. En musique, là où Carla apaisera les esprits. En baisse d'impôts pour ceux qui en payent trop. En hausse de salaires pour ceux qui travaillent plus. Dans la sécurité. Travaillez plus, dénoncez plus pour vivre mieux.
Qui plus est... En votant pour moi, vous rachetez votre erreur de 2012. Car quand même, vous avez été mauvais sur coup là. Mais un beau triomphe et on n'en parle plus.

Le 21 septembre 2016 - Auteur : Stéphane Ternoise (755603)

Sketch 03:10
SARKOZY CANDIDAT Code ISWC : T-703.630.824.6

www.jenesuispasnicolassarkozy.fr : faux discours, fausses interviews de Nicolas Sarkozy : sketchs et parodies. Mais toujours une once de vérité ! Du grand discours de Nicolas Sarkozy 2007 à sa candidature 2016 - Mais soyons clair : Je ne suis pas Nicolas Sarkozy !

2016... Nicolas Sarkozy ayant annoncé sa candidature
Le titre de son livre, Tout pour la France, m'encourage à mettre en une la vidéo de la parodie de "Le Zizi" (Pierre Perret).
Tout tout tout
Vous saurez tout sur Sarkozy...


Site de sketchs et parodies de Nicolas Sarkozy

Les imitateurs peuvent utiliser ces textes déposés à la sacem - sous chacun figure les informations à noter sur les feuillets de diffusion (passez par contact pour l'auteur).
Naturellement, n'hésitez pas à nous envoyer toutes vos initiatives !

Chez les Sarkozy : Au nom du père : LE FILS :

Deuxième génération Sarkozy (adaptation de Deuxième génération de RENAUD le chanteur)

Vous apprécierez ?...
Le Casse-toi pauvre con de Nicolas Sarkozy en chanson ça donne Casse-toi pov’ coq, un texte inédit.

La Sarko Marseillaise (La Marseillaise de Rouget de Lisle, hymne national français, adapté pour Nicolas Sarkozy)

SKETCH : Les médias et Sarko : Sarko chez Fogiel.


Les livres sur Nicolas Sarkozy (papier ou ebooks).

Parodie de notre "seigneur est ressuscité" :

 Nicolas SARKOZY sketchs parodies de chansons

 ebook de la Saint Nicolas SARKOZY 2011



Début de l'Histoire de ce site :

Fin 2006, début 2007, les médias ont censuré le CD SARKOZY (14 chansons sur les élections présidentielles).


Ce CD est toujours EN VENTE LIBRE... il est significatif de la France Sarkotisée de cette époque...

Du CD SARKOZY vous aimerez sûrement : Il Court le Sarko

La version déjantée du furet par Doc-Vazzo



Bernard Laporte ou la difficulté de vouloir plaire à Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy raconte : (comme il y a eu ALAIN DECAUX RACONTE)


Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais Bernard Laporte, avant d’entrer dans mon équipe de France, s’occupait de Rugby, dirigeait même l’équipe de France durant la coupe du monde qui s’est déroulé en France.
Non, sans Zidane, Zidane c’était avant, c’était moins brutal, normalement, c’était du football. Le rugby se joue avec un ballon ovale… Je vais vous expliquer… Non, ça va, vous vous souvenez ?
J’avais annoncé qu’après la coupe du monde, Bernard Laporte rejoindrait mon équipe. Alors, forcément, il était pressé ; plus vite l’équipe de France serait éliminée, plus vite il aurait droit au confort ministériel, et il voulait plaire à son futur chef.
C’est ainsi que Bernard Laporte avait fait lire aux joueurs du XV de France, avant le match contre l'Argentine, la lettre à sa mère du jeune résistant communiste Guy Môquet. Je vous parle d’une lettre écrite durant la seconde guerre mondiale. Comme vous avez toutes et tous votre carte d’identité française, vous connaissez les bases de notre Histoire de France, je n’ai pas à vous expliquer. Bref, pour bien faire flipper les rugbyman, y’avait sûrement pas mieux !
Et un Rugbyman qui flippe, ça fait flop.
Mais ce qu’on ne vous a pas dit, c’est qu’il a compris qu’il n’était pas bien de traumatiser des rugbyman avec une lettre que je souhaitais tant faire lire aux écoliers, pour bien leur montrer qu’il est inutile de devenir communiste, que le Parti de la majorité présidentielle accueille même les citoyens tentés un temps par le communisme. Alors, avant le quart de finale, contre les All-black, Bernard Laporte n’est pas intervenu, il a laissé les français jouer. Mais en demie finale, contre l’Angleterre, il avait déjà oublié : tandis que les anglais se concentraient, nos molosses français devaient écouter Mireille Matthieu.
Naturellement, je suis intervenu suffisamment rapidement pour qu’aucun média n’ébruite cette dernière gaffe. Et ensuite, comme les autres, je lui ai greffé un prompteur et je n’ai plus jamais eu à me plaindre de monsieur Laporte.



Le grand discours de Nicolas Sarkozy

D'après une idée du 6 mai 2007

Imitateur raconte :

A 18 heures, le dimanche 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy savait... Oh miracle des instituts de sondages, il savait qu’il était LE président.
Alors, devant ses militants, il a pris la parole. Naturellement, aucun média n’a eu le droit d’enregistrer ses propos et peu après 20 heures, un discours plus consensuel fut prononcé pour l’ensemble des consommateurs. Heureusement, une petite souris était là pour déguster l’euphorie de la victoire. Nicolas Sarkozy n’a pas l’habitude de boire de l’alcool, même le champagne, et la coupe qu’il va vider durant son discours est bien la troisième !

Sarkozy Enthousiaste :

(avec intonation gaulliste, levant les bras à la Chirac), je vous ai conquis . [une référence au je vous ai compris , De Gaulle au Québec]
(avec intonation classique) Vous êtes con... quis... je vous ai donc convaincu.
Vous avez souhaité la rupture.
Vous m’avez donné un mandat et j’irai au-delà de mes promesses, ce que j’ai dit je le ferai et ce que j’ai pensé je le dirai.
Vous m’avez donné l’Elysée, donnez-moi dans la foulée une majorité pour appliquer nos idées. L’assemblée Nationale doit être bleu horizon ! Comme en 1969. Oui, comme en 1969 nous liquiderons 1968. Plutôt deux fois qu’une.
Nous allons rompre avec un vieux système... un vieux système où une condamnation vous écartait définitivement.
La rupture, ce sera l’ouverture ! Oui, Alain Juppé sera mon ami, sera de mon gouvernement ! Il a été condamné, il a payé... il mérite de s’asseoir chaque mercredi au Conseil des Ministres et comme ce sera agréable de l’entendre dire monsieur le Président et je lui répondrai monsieur le ministre . Il faut pardonner à ceux qui nous ont offensés ! La rupture, ce sera l’UMP tranquille, et je ne laisserai personne m’y succéder. L’UMP n’est pas fait pour nourrir des ambitions concurrentes !
La rupture, ce sera l’ouverture : Bernard Tapie ne m’a pas rejoint par hasard.
Il sait que je suis l’homme de l’ouverture, il sait que l’on a toujours besoin d’un bon avocat dont les conseils fiscaux sont depuis longtemps réclamés. Je veux ici lancer un hommage aux avocats ! N’ayez pas peur ! La justice est là pour écouter les avocats. Mon ami Jean-Louis Boorloo aussi fut avocat, Marine Le Pen l’est aussi.
Oui, il me faut une majorité à l’Assemblée Nationale, et je m’adresse à l’ensemble des électeurs, même ceux qui se sont fourvoyés au premier tour des présidentielles, je vous respecte tous. Chacun a du respect la définition qui lui convient. (il vide sa coupe)

La rupture, ce sera le retour en France du Français préféré des électeurs : Johnny Hallyday. Johnny, c’est mon ami. Lui et moi, nous avons une ambition commune. Son retour sera une apothéose et enfin quand il sera revenu en France, la Belgique lui accordera la nationalité belge, je m’y engage, et ainsi Johnny pourra finir sa vie comme citoyen monégasque, ainsi ses héritiers ne laisseront pas un centime à l’Etat. La principauté de Monaco sera notre exemple.
Oui, un état où les citoyens ne payent pas un centime d’impôts, voilà ce qu’il nous faut. Et l’Etat aura toujours les moyens d’une ambitieuse politique dans les domaines qui nous importent, l’Etat ne sera pas ruiné, je vais vous l’expliquer. Les Français qui n’auront plus à payer d’impôt dépenseront plus et l’Etat verra ses recettes de TVA exploser, et les bénéfices des entreprises exploseront, le cercle vertueux du Libéralisme !
Dépensez plus pour gagner plus, tel sera la France que je laisserai à mon successeur, en 2022 !

Quant à la dette de la France, j’ai fait un rêve : j’ai vu 60 millions de français heureux, persuadés des richesses de notre terre patrie. J’ai fait un rêve : j’ai vu 60 millions de français, guidés par 200 000 militants UMP, j’ai vu 60 millions de français comblant la dette de la France en quelques mois. L’argent, l’or, les trésors existent, soixante millions de français sauront les retrouver. J’ai fait un rêve, j’ai vu des pelles et des pioches, et l’or, et l’argent cachés durant des centaines d’années par des citoyens effrayés, durant les guerres, les révolutions et les expériences socialistes, oui j’ai vu soixante millions de français qui retournaient la terre, sondaient les vieilles pierres, soixante millions de français dimanches et fêtes retrouvaient ainsi les milliards dont a besoin notre pays pour payer la dette des décennies de socialisme endurées par notre pays

Imitateur raconte :

A cet instant là, je peux vous le révéler, c’étaient les acclamations générales, l’euphorie, les Nicolas, Nicolas , j’ai même entendu du Ségolène à Cayenne

Et Nicolas Sarkozy a conclu par un vibrant :

Vive la France et vive la Répu-fric !

Imitateur raconte :

Après Cécilia l’a emmené prendre une douche froide, lui a fait un cocktail d’Alka-Seltzer, c'est-à-dire dans un grand verre, ¾ d’eau et le reste des comprimés d’Alka-Seltzer. Et à 20h30, Sarko était totalement dégrisé. La suite, vous la connaissez. . Et vous savez désormais même pourquoi Cécilia n’a pas voté ce jour-là : elle courait de pharmacie en pharmacie pour trouver des Alka-Seltzer.


Si vous souhaitez le présenter sur scène, il vous suffit de déclarer dans le formulaire sacem (où le texte fut naturellement déposé) Le grand discours de Nicolas Sarkozy (TERNOISE)

Sketch
Je vous entends déjà me demander... Et Juppé Alain
www.bordeaux.me lui est consacré !)


La condition du comique et Néron

D'après une idée mai 2007

Les blancs sont priés de ne plus se moquer des noirs.
Et c’est réciproque.
Si vous souhaitez obtenir le droit de rire aux dépens des obèses, soyez d’abord gros. Très gros. Encore plus énorme qu’obèse. Nourrissez-vous exclusivement de Mac Do et d'alcool.

Quant à la religion : Elle redevenue plus sacrée que la nation !
Il paraît que c’est ainsi à chaque début de millénaire.
José Artur et VGE pourraient peut-être témoigner.

Et le notre, de millénaire, n’a pas encore eu son Néron...

Néron, l’empereur, et pas (geste nez rond).
Néron, qui obligea Sénèque à se suicider. C’était pas de la tendresse à cette époque. Si t’es pas d’accord, si t’es pas bien à genou devant le chef, va te suicider ! Comme quoi les chanteurs de hard rock n’ont rien inventé !
(regardant le public et souriant)

Néron (geste nez rond) vous imaginiez déjà que c’était une attaque contre notre Sarko... je vous reconnais bien là... j’ai entendu vos pensées c’est vrai qu’il a le nez rond, je n’avais jamais réalisé .
On ne peut plus rire des noirs, des handicapés mais heureusement, nous avons un président qui préfère l'excès de caricature à l'excès de censure . Vive Néron ! Zut ! Vite Sarkon ! Re-zut ! ça m’apprendra à toujours chercher la rime ! Vive Néro... vive Sarko ! Ouf, je l’ai bien dit, je sais qu’il aime la caricature mais peut-être pas celle qui la concerne !


La condition du comique et Néron (TERNOISE)
Sketch
(Suis-je plus tendre avec la gauche
Sur www.gauche.info vous pouvez vérifier !)


Quelques sites chansons et culture.

- La carrière de Nicolas Sarkozy selon Sardou
- Sarko chez les chtis ! une chanson en chti avant les présidentielles

Informations :
février 2011 la vie de Nicolas Sarkozy président de la République .

faux discours interview de Nicolas Sarkozy : sketchs et parodies

Commentaires ouverts le 10 novembre 2016 :

votre commentaire

-- du 12 novembre 2016 à 10 : 53
par Anne Marie sur y tube : Qu'est ce que ça vient faire sur cette page ?
Stéphane T : c'est une création lotoise, humoristique. L'humour, la dérision, la légèreté... n'ont pas de place dans le LOT ?

-- du 11 novembre 2016 à 15 : 15
par Joël : Bonjour Stéphane,
Encore tous mes remerciements, c'est formidable et très intéressant.
Bon week-end,
Joël

Pascal :
SARKOZY CANDIDAT Code ISWC : T-703.630.824.6

faux discours fausses interviews de Nicolas Sarkozy : sketchs et parodies. Mais toujours une once de vérité - Le grand discours de Nicolas Sarkozy - Je ne suis pas Nicolas Sarkozy

Contacter (et copyright=le webmaster indépendant du site
(qui ne travaille pas chez LAGARDERE ! Ni Rue de Solférino.)